Jeu de la carte au bridge

Il y a beaucoup de systèmes d’enchères dans le monde avec tout un tas de variantes et de conventions particulières, mais il n’y a qu’une seule façon de réussir son contrat quand on est déclarant, ou d’essayer de le faire chuter quand on est en défense.

Dans les cours je ne traite que du jeu de la carte. Cela couvre 3 chapitres principaux : les probabilités appliquées au bridge, le jeu en défenseles squeezes. Le tout est illustré de très nombreux exemples et exercices. (…suite cliquez ici)

En plus je publie régulièrement des articles signés “Ciboulette”, sous la rubrique “Articles à la Une“.

Vous y trouverez aussi une étude que j’ai faite sur le LTC. Elle est éditée en plusieurs articles.

Tous les articles sont accessibles librement. Pour être informé dès la parution d’un nouvel article il suffit de vous inscrire en cliquant sur l’onglet “Contact” du menu principal, en indiquant “Inscription au site” dans la zone message. Vous pouvez vous désinscrire très simplement en m’envoyant un message via le même onglet “Contact”.

Dernier article à la une

Liens très utiles

Du novice à l’expert, vous aimerez le site animé par Dominique Pilon, champion du monde. Pour vous connecter à iBridge.fr cliquez ici.

Le Bridge Club du Grand Annecy (BCGA) a réouvert le club. Mais dans le même temps il anime des tournois BBO et Realbridge tous les jours.
Cliquez ici pour en savoir plus.

Probabilités appliquées au bridge

Parler de “probabilités” laisse quelques fois de mauvais souvenirs d’études ! C’est un sujet mathématique très complexe, c’est vrai. Cependant quand il s’agit du bridge il en va tout autrement car ce qu’il y a à en connaître est très simple et à la portée de tout le monde.
Vous ne pouvez pas être performant au bridge sans un minimum de connaissances en la matière. 

Une étude efficace des probabilités au bridge, accessible par tous, permet au final de faire ressortir quelques règles très utiles qui aident à régler bien des choix qu’on doit trancher à la table.

Pour en savoir plus cliquez ici.

Jeu en défense

En règle général les bridgeurs préfèrent jouer en face du mort et se plaignent quand ils sont trop souvent en défense comme si le bridge n’était intéressant qu’en tant que déclarant !
Pourtant c’est avec une défense efficace qu’on gagne au bridge. Pratiquement tous les très bons joueurs vont trouver le contrat à jouer quelque soit leur système d’enchères. Ils vont aussi trouver un bon plan de jeu pour réussir ce contrat.

Pour les adversaires du moment il en va tout autrement : il faut trouver la bonne entame, ensuite il faut rapidement que les deux joueurs  s’échangent des informations, directement ou par inférence, sur leur force, la forme de leurs mains, pour trouver une stratégie de défense la plus efficace possible, faire douter le déclarant etc…

Pour en savoir plus cliquez ici

Les squeezes

Les bridgeurs déjà familiarisés avec les squeezes ont pris sans doute comme référence Bertrand Romanet qui, en France, a fait une étude très poussée des squeezes ( Cf ses 3 manuels édités aux Editions de Presse Spécialisée en 1985 : Le Squeeze au Bridge, en 3 tomes). Tout ce qu’il explique est tout à fait pertinent dès lors qu’on a mis en place le squeeze, mais il n’apprend pas du tout à “voir” qu’il y a un squeeze, et de quel squeeze il peut s’agir.

Pour en savoir plus cliquez ici

Les cours

Les cours se font en visio-conférence interactive via le logiciel Zoom, sur invitation. A l’issue de chaque cours les participants reçoivent par mail les documents correspondants à ce qui a été étudié. Il n’est donc pas vraiment utile de prendre des notes durant les cours ce qui permet de garder toute sa concentration sur ce qui est dit. 

Comment se passe un cours ?

Tous les sujets étudiés sont illustrés de diagrammes visuels fixes ou dynamiques.

Des exemples de donnes complètes forment l’essentiel de chaque cours. Pour ces donnes on peut jouer les cartes “dynamiquement” en fonction de ce que les participants décident, jusqu’à trouver la bonne solution.
Dans tous les cas où c’est possible on dégage une règle générale de ce qu’on vient d’étudier, pour pouvoir l’appliquer à la table plus tard.

Chaque exemple “dynamique” est présenté avec le contrat à jouer déjà déterminé. La séquence d’enchères est déjà faite et éventuellement expliquée pour qu’on en comprenne bien le sens. Même si les enchères ne correspondent pas à celles que vous auriez faites, on ne les discute pas car ce n’est pas l’objet du cours. Sauf dans le cas de l’étude sur les entames, le début du jeu est décrit et une question est posée. C’est à cette question que les participants doivent répondre. Je précise une chose importante : le jeu de la carte des adversaires est logique comme il serait fait par de bons joueurs sérieux.

Chaque sujet fait l’objet de suffisamment d’exemples qui ressemblent à des donnes courantes.

Pendant les cours les participants peuvent intervenir si quelque chose ne leur paraît pas assez clair ou tout simplement pour donner la solution à la question posée.

Programme complet des cours cliquez ici.