François Cauvin

Je ne suis pas un joueur de bridge professionnel mais un joueur qui s’adresse à d’autres joueurs comme moi. Je suis aussi arbitre agréé FFB.

Pour des raisons de disponibilité professionnelle j’ai arrêté le bridge à Paris vers 25 ans.Ce n’est que plus tard, aux USA où j’ai habité, qu’auprès de joueurs de haut niveau, j’ai pu analyser dans le détail les éléments indispensables pour devenir performant dans le jeu de la carte aussi bien en défense qu’en attaque pour établir un bon plan de jeu. Mon classement aux USA correspondait à 1ère série majeure.

J’ai repris le bridge de club, en France, à la retraite, comme beaucoup d’entre nous. J’ai découvert le SEF qui m’était complètement étranger ! Les joueurs étaient devenus plus performants dans leurs enchères, mais leur jeu à la carte n’était pas du tout au même niveau, alors qu’on sait bien que c’est dans ce secteur du jeu qu’on gagne au bridge.
On voit souvent des joueurs, même de 1ère série, trouver un bon contrat, compétitif, serré, qu’ils ne réussissent pas comme il faut à cause d’un jeu de la carte laissant à désirer.
En défense c’est souvent pire : on livre de toute bonne fois un contrat qui devrait chuter s’en rendre compte, alors que dans le même temps le déclarant pense qu’il a bien joué. Dans ce cas l’un et l’autre n’ont rien appris.

Les enseignants dans les clubs sont en général bien formés pour enseigner le SEF et ses compléments. Mais concernant le jeu de la carte ils ne l’abordent que ponctuellement, et principalement vu du déclarant, très peu ou pas du tout vu de la défense.

Devant cette faiblesse relative j’ai compilé toutes mes notes et bien des exemples dans un manuel qui m’a servi de base pour donner des cours en salle sur le jeu de la carte, dans mon club et dans deux autres de la région. Je souhaite étendre ces cours à distance pour d’autres bridgeuses ou bridgeurs en France. Les moyens informatiques dont on dispose maintenant permettent de le faire facilement en visio-conférence comme si on était ensemble dans la même salle.

Mis à part le LTC, je ne traite pas du tout des systèmes d’enchères. les enseignants dans les clubs devraient trouver dans ma démarche un bon complément à ce qu’ils enseignent, surtout vis à vis de leurs élèves qui font de la compétition. Si c’est le cas qu’ils me le disent, nous pourrons travailler ensemble harmonieusement.
Le service que je propose ici ne me sert pas de « gagne pain ». Je ne cherche pas d’audience mais seulement des joueurs vraiment intéressés par cet aspect du jeu. Je le facture pour couvrir les frais de gestion des visio-conférences et du site.

J’ajoute régulièrement des articles analysant entre autres des donnes qui sont instructives. Ils sont accessibles à tous, consultez la rubrique régulièrement.