Le squeeze simple, outil indispensable à la portée de tous

Ajoutez le squeeze simple dans votre panoplie

Le squeeze, au moins sous ses formes simples, est un bagage que tout bridgeur ou bridgeuse devrait maîtriser. Cet exemple de squeeze « simple » dans une donne banale illustre bien la question.

Une donne banale

ARV63
832
V73
103
108
ADV75
RD
AR65
742
R94
8652
D98
D95
106
A1094
V742
ONES
1122
4ppp

Entame : As de , 5 en Sud
Nord continue du Roi en joue ensuite le 3 de pris en Sud par l’As.
Sud joue le 10 de pris en Ouest.

Un squeeze simple plutôt facile à voir

Malgré tout il faut avoir quelques connaissances en la matière, ce que tout joueur ou toute joueuse ayant un peu d’expérience devrait avoir.

Le squeeze simple implique d’avoir le bonne méthode

La rumeur voudrait que le squeeze ce n’est facile ! C’est vrai pour pas mal de formes de squeezes, mais environ 50% des squeezes qu’on rencontre ont une forme simple facile à mettre en place. Alors pourquoi s’en priver !
Avec de la méthode il est relativement facile de repérer un squeeze simple. Personnellement j’utilise toujours la même routine quelque soit le squeeze.

Avec cette donne vous allez comprendre.

A propos de cette donne

Dans le tournoi dans lequel elle a été jouée, presque 100 tables, la majorité a demandé 4.
Dans ce type de tournois où les joueurs sont de force inégale, la défense est très variable d’une table à l’autre. On donne souvent la levée de trop qui facilite grandement le jeu du déclarant.
Vous verrez que la manche gagne. Ce qui m’a surpris en regardant les résultats c’est que de très nombreuses tables ne font que 9 levées. Celles qui en font 10 ne les réussissent que grâce à une défense négligente. Personne n’a enclenché un squeeze qui, pourtant, est facile à voir et à mettre en œuvre !

On démarre en faisant les comptes, comme d’habitude

Levées de tête : 5 , 1 , 3 , soit 9 levées
Levée éventuelle : 1 si répartition 3-3 ou V10 secs dans l’une des mains (au global : 41%)

Comme il ne manque qu’une levée on doit penser à un squeeze pour améliorer les chances de réussite.
Bonne nouvelle : on a déjà perdu 3 levées il n’y a plus de réduction de compte à faire.

Un squeeze est-il possible, et comment ?

Couleurs : et
Perdantes : Une seule, c’est bon.
Menaces : 8 de en Est et 6 (ou 5) de en Ouest
Gardes : Valet(ou 10, ou 9) de et Valet de , dans la même main c’est obligatoire.
A ce stade on ne sait pas quel opposant peut être squeezé. Aucune importance, car si squeeze il y a, il est « automatique » (aussi dit « parfait ») et applicable d’un côté ou de l’autre.
Squeezante : le dernier d’Ouest.
Contraintes de distribution : Pour que le squeeze fonctionne il faut que la Garde et celle à soient au moins 4èmes. Pourquoi ?
A c’est assez évident puisqu’on a ARD dans les mains.
A c’est moins évident : Si la main qu’on doit squeezer n’a pas 4 cela veut dire que la main d’en face a aussi une garde Garde (donc pas de squeeze).

Le jeu

La seule chose dont il faut se préoccuper sont les . En effet s’il sont 4-3 il faut impérativement enlever le 3ème de la main qui n’a pas la Garde à , sinon il peut y avoir une garde de chaque côté ce qui n’est pas acceptable. On doit donc couper un le plus vite possible. C’est la clé de la réussite.

Attention : Le Roi (ou l’As) et la Dame de servent à la structure du squeeze comme Entrées d’un côté et de l’autre. On ne doit absolument pas y toucher avant la squeezante ! La communication vers Est, avant la squeezante, ne pourra être faite que par le Roi de . En conséquence il ne faudra tirer les 2 premiers coups de qu’en Ouest.

Après As et Dame de on joue le 5 vers le Roi et on renvoie qu’on coupe du valet pour éviter une surcoupe éventuelle. Quand le Valet de tombe on se doute que le squeeze sera appliqué contre Sud, mais cela n’a aucune importance. Il ne reste que le 9 de dehors. C’est la carte qu’on va surveiller à partir de cet instant.

Ensuite on enlève l’As de dernière gagnante qui ne sert pas au squeeze.
On joue le restant des .
Sur le 7 de , la squeezante, on a une carte libre en Est, le 7 de , mais Sud est « coincé » et doit enlever sa garde à ou affaiblir celle à . On voit l’importance de ne pas avoir jouer le Roi de ni la Dame qui servent à aller d’une main vers l’autre selon la menace qui est libérée.

Carte à surveiller : le 9 de . S’il est défaussé c’est la menace qui est libérée, sinon c’est celle à .

A droite vous avez le diagramme au moment où on va jouer la squeezante le 7 de .

V63


103

7

AR65
7

8
D98


9
V742

A-t-on fait le tour de la question ?

Eh bien non !

Dans le développement ci-dessus Nord joue As et Roi de et joue . C’est un jeu assez logique, cependant cela simplifie les choses pour le déclarant car dès que la défense à encaissé les 3 premières levées la réduction de compte est faite !
Rappelez-vous qu’un squeeze simple ne peut réussir que s’il ne reste qu’une seule perdante (sauf exceptions très très rares).

Nord a fait ses comptes…

Avec 18/19 points en Ouest son partenaire ne doit pas avoir plus de 8 points dont fort probablement la Dame de . Il doit donc aussi avoir un As mineur car il n’a probablement pas deux Rois.
Dans ce cas le contrat ne semble pas en danger sauf si, pour le déclarant, il manque aussi en plus une levée en mineure. Si la levée manquante peut être trouvée par impasse, elle gagnerait vue de sa main. Cependant s’il n’y a pas d’impasse possible, la seule solution éventuelle serait un squeeze dans les mineures contre Sud.
Nord sait qu’en cas de squeeze le déclarant devra réduire le compte pour ne rester qu’avec une seule perdante quand le squeeze sera enclenché. Or il a encore une perdante à , probablement un As mineur, et par nécessité due au squeeze une perdante en mineure.
En continuant il aide le déclarant à réduite le compte. Aussi décide-t-il de renvoyer , ce qui semble le moins dangereux ; dans le même temps cela « attaque » aussi un élément essentiel de la communication avec le mort.

Le déclarant comprend pourquoi Nord n’a pas continué

Après s’être posé la question « Pourquoi Nord n’a-t-il pas continué ?  » le déclarant comprend que Nord a peut-être pensé à un squeeze et qu’il cherche à empêcher de réduire le compte correctement.

Sa conclusion : Si on remonte au mort pour jouer et couper, avant d’avoir rendu la levée à , on n’aura pas réduit le compte correctement et on chutera.
Avant de rendre la main à , il faut d’abord rendre la levée perdante à : Ouest joue le Roi qui est pris en Sud. Il ne reste alors plus qu’une levée perdante à rendre aux adversaires, à .

Le diagramme de droite (1) montre la position quand Sud vient de prendre de l’As de .

(1) RV63
8
3
V
7
103
10
ADV5
D
AR65
74
R
9
865
D98
D9
10
10
94
V742
Sud est en main

Sud a plusieurs possibilités pour ressortir de sa main…

– Il peut jouer : dans ce cas il contribue à finir la réduction de compte. Le squeeze fonctionnera.
– S’il renvoie , Ouest n’aura alors qu’à rendre la main à . Le squeeze fonctionnera.
– S’il renvoie Ouest prend, ouvre la coupe en jouant la Dame et rend la main à . Le squeeze fonctionnera. Bien entendu il ne faut pas prendre le renvoi avec la Dame en Est ! Sinon on tue le squeeze.
– Le seul renvoi techniquement correct, c’est . Ouest prend, joue la Dame de pour ouvrir la coupe, et rend la levée à . Le squeeze fonctionnera que Nord ou Sud encaisse la levée.

Alors, le squeeze gagne toujours ?

Oui si le déclarant fait attention à la façon dont il va jouer quand il prend la main à à la 2ème levée. En effet, s’il pense à la nécessité de couper le 3ème , il ne faut surtout pas jouer un 2ème coup de à ce moment-là ! S’il le fait il assèchera le Roi du mort. Dès que Nord reprendra la main il jouera ce qui ôtera la carte d’Entrée en Est nécessaire pour la coupe à . Le squeeze sera tué.

Conclusion

On peut tirer une leçon de cet exemple :

Il est nécessaire d’avoir un minimum de connaissances en matière de squeeze, au moins pour le squeeze simple, pour quelques fois trouver la levée qui manque ou pour se défendre le mieux possible contre un squeeze qu’on voit venir contre soi ou contre son partenaire.

Faites l’effort de vous y intéresser ! J’ai fait 2 vidéos qui analysent carte par carte cette donne. La première vous permet de mieux comprendre les éléments qui constituent le squeeze simple. la deuxième vidéo analyse cette donne quand la défense s’en mêle ! Pour ouvrir la 1ère vidéo cliquez ici, pour la 2ème vidéo cliquez ici.

Vous voudriez maintenant savoir quoi faire avec les squeezes ?

Pour plus de renseignements sur les squeezes en général contactez-moi. La méthode que j’utilise est très concrète et pratique. Elle s’adresse à tous joueurs ou joueuses à partir de 2ème série . Même en n’étudiant que les squeezes simples on peut améliorer ses résultats très sensiblement ! Nous verrons ensemble comment je pourrais vous aider.

En ce qui concerne les 3 livres de B. Romanet sur les squeezes (1965), la référence en France, je ne suis pas sûr qu’on puisse encore les trouver facilement. Par contre Le Bridgeur vend une nouvelle édition « Tout sur le squeeze » de B. Romanet (2012) que je n’ai pas lue. Voir Le Bridgeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.