"Total Points" ou Points Totaux

Cette façon d’évaluer les mains est pratiquée principalement aux USA. Quand on joue sur BBO contre les robots on peut voir pour chaque enchère 2 types de comptes : les points d’honneurs et les points totaux. Je vais vous expliquer le mieux possible comment ces points totaux sont calculés.

Comme nous le faisons en France on compte les points de distribution :
Chicane : +3
Singleton : +2
Doubleton : +1

A partir de là on rectifie les comptes comme suit :

– Couleur courte de moins de 4 cartes avec un honneur (A,R,D,V) : -1
– Couleur annoncée par le partenaire : on ne compte pas de points de distribution SAUF si on a une couleur fitée par ailleurs.
– On ne compte pas le singleton si c’est un Roi ou une Dame.
 -On compte le singleton si c’est un Valet.

Si le partenaire donne le fit :
. +1 avec 5 cartes si la première annonce n’en impliquait pas nécessairement 5.
. +2 par atout au-delà du 5ème.
. +1 par couleur secondaire de plus de 3 cartes.

Si on est le partenaire qui donne le fit :
. +2 par chicane
. +1 par singleton

Quand on va devenir le mort à SA :
. +1 pour chaque carte au-delà de la 4ème carte d’une couleur conduite par une Dame, un Roi, ou un As.,

Quand tous les comptes sont rectifiés on obtient le palier du contrat qu’on peut atteindre théoriquement :

  25 pts : on s’arrête le plus vite possible
  26/32 pts : 4C/4P/3SA
  29/32 pts : 5T/5K
  33/36 pts : petit chelem
  37+ pts : grand chelem

Cas des enchères de barrage et des mains très désaxées

Pour ce type de mains on ne compte plus en points totaux mais en levées « probablement » gagnantes.

ARD : 3 levées
ARV, ADV : 2,5
AR, AD10, RDV : 2
AD, AVx, RDx, RV10 : 1,5
A, RD, RV, R10x, DVx : 1
Rx, Dxx, V10x : 0,5
Et…. pour chaque couleur, par carte en plus de la 3ème : 1

Mon commentaire :

Le calcul des points totaux est complexe et sauf à avoir une grande habitude d’en faire les comptes en même temps que son partenaire, il est difficile de s’en servir à la table. Il est d’autant plus complexe qu’il évolue au fur et à mesure des enchères du partenaire et des interventions adverses.

Par exemple, si on a Dx faut-il compter les 2 point si l’adversaire qui suit a annoncé la couleur de la Dame, ou simplement le doubleton, ou les deux ? Supposons que le partenaire ait Rx, alors la Dame prend une grande valeur et le doubleton peut-être aussi.

Le LTC remplace tout cela simplement et efficacement

Comme nous ne sommes pas tous, loin s’en faut, des bridgeurs de très haut niveau, il nous faut des méthodes simples et efficaces, praticables facilement à la table.

Si vous prenez le temps d’analyser ce que je propose avec le LTC vous verrez qu’il prend en compte ces questions de distribution de façon infiniment plus simple et rapide. (Lien vers le LTC).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.