Entame d’un doubleton ? Entame de « couillon » ?

L’entame d’un doubleton est-elle toujours mauvaise ?

Pour les contrats joués à la couleur, on entend souvent : « entame d’un doubleton, entame de couillon » ! C’est devenu tellement populaire que les joueurs évitent presque systématiquement d’entamer dans un doubleton, au risque quelques fois de faire une entame désastreuse.
Il vaut mieux éviter de jouer au bridge avec ce genre d’idées toutes faites, sans d’ailleurs la plupart du temps en connaître ni l’origine ni le pourquoi.

Quand on entame on suit un ordre de priorité logique

Entamer n’est pas chose facile. Pour entamer le plus efficacement possible on suit un ordre de priorité, une logique, ce qui permet au partenaire de repérer par déduction ce que votre entame signifie. Je ne vais pas ici entrer dans le détail des entames mais simplement évoquer celle d’un doubleton, entame discutable mais pas toujours !

L’entame d’un doubleton

Comme pour à peu près toutes les entames, le contexte des enchères joue un rôle essentiel aussi bien pour celui ou celle qui entame que pour son ou sa partenaire.
La difficulté majeure qu’on peut rencontrer en entamant d’un doubleton c’est qu’on peut penser qu’il s’agit d’un singleton. Il faut vraiment en tenir compte.

Voici succinctement une règle que vous pourriez avoir en tête avant d’entamer un doubleton :
Ne pas avoir trop de jeu.
Avoir une reprise à l’atout ou au moins un espoir de promotion d’un atout ( » Partenaire ne l’oubliez pas ! Faites un uppercut si l’occasion se présente« ).
Ne pas entamer un doubleton avec un honneur, sauf si l’on pense que le partenaire à l’honneur qui permettra une coupe au 3ème coup.
Quand toute autre entame vous semble plus dangereuse.

Un exemple

Voici un exemple d’entame d’un doubleton qui se révèle très efficace. Cet exemple est tiré d’un tournoi Annecy/Valence organisé par le Bridge Club du Grand Annecy (bcga74.fr).

R82
95
V873
D642
AV873
RD8
A95
98
D106
V72
R4
AV1075
54
A10643
D1062
R3
OE
12
2SA4

Choix de l’entame

? Ce n’est pas une bonne idée.
? Avec un Valet 4ème creux, non plus

Par contre on a 3 par le Roi qui permet normalement de reprendre la main une fois, ce qui ouvre la porte à une coupe potentielle à .
Nord entame donc du 9 de en pair/impair.

Que doit faire Sud ?

Il doit laisser passer.
Si Sud prend l’entame et rejoue , il ne pourra plus reprendre la main pour faire couper son partenaire. Par contre en gardant l’As se sera possible.

Commentaire sur l’analyse de l’entame que doit faire Sud

Sud voit bien que Nord a entamé dans une courte sans tête de séquence. Il a la quasi certitude que Nord a 2 cartes à , sinon Ouest en aurait 4, et il aurait dit 2 au lieu de 2SA.
Son entame semble donc être faite dans un doubleton, et qu’il a les moyens de couper.

Conclusion

Ne rejetez pas trop systématiquement l’entame d’un doubleton. Elle est souvent efficace quand on a un bon contrôle à l’atout et qu’on a bien analysé les enchères et la force de son partenaire.

Pour en savoir plus

Si vous voulez en savoir plus sur les entames contactez-mi en utilisant l’onglet « contact » du menu principal.

Par ailleurs je vous conseille vivement l’excellent livre d’Alain Levy « La logique de l’entame » publié par Le Bridgeur en 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.