Bien mettre en place un squeeze

Je viens de voir un squeeze réussi un peu par hasard dans un tournoi organisé par BridgeInter.Net – SimultaNet .
Commentaire de la donne :

« Un coup sublime :
Le déclarant tire as-roi de carreau et compte alors douze levées. Avant de tirer les cinq carreaux, il joue cœur pour son as, encaisse l’as de pique en défaussant un trèfle puis petit trèfle pour l’as et tous les carreaux en défaussant les piques et les cœurs. A deux cartes, Sud se retrouve squeezé entre le roi de cœur et sa garde à trèfle pour une savoureuse treizième levée.
« 

C’est dommage que le commentaire soit si superficiel. D’abord parce que « sublime » sous-entend que c’est si extraordinaire que c’est hors de portée de tout un chacun ! Ensuite, Aucune explication n’est donnée pour savoir pourquoi il faut jouer comme ça. Finalement, on a l’impression que le résultat est dû au hasard !
Or, la donne en question n’est pas compliquée. Encore faut-il avoir un minimum de connaissances de ce qu’est un squeeze et comment l’aborder, ce qui est à la portée de tous les joueurs ou joueuses ayant un peu de pratique. Je vous l’explique …

La donne

DV72
1065
D8
9764
R
D2
AR109762
A83
A654
A843
53
R102
10983
RV97
V4
DV5
ONES
1 p1p
3 p3SAp..

Entame : 10 de

Le compte des levées, comme toujours !

Après l’entame, quand le mort s’étale on voit du premier coup d’œil qu’on peut faire 12 levées si les sont distribués favorablement : 2-2, ou (DVx, Dxx, Vxx en Sud) (environ 54%).

Comme toujours il ne faut pas s’arrêter au « premier coup d’œil » mais prendre un instant de réflexion. Comme on est en tournoi par paire pourrait-on faire 13 levées sans mettre le contrat en danger si les sont favorablement répartis ?

Aucune des 3 autres couleurs ne peut fournir une levée supplémentaires ni directement ni par répartition ou impasse.

Dans ces conditions, si on vise 13 levées, on considère que la levée qui manque correspond à une levée perdante. Dans ce cas seul un squeeze permettrait éventuellement de récupérer cette levée manquante.

Un squeeze simple est-il possible, et si oui dans quelles conditions

Je considère que vous avez déjà quelques bases concernant le squeeze simple, au moins le vocabulaire.

Couleurs concernées : et
Menaces : Dame de en Ouest et 10 de en Est
Gardes : Dame de et Roi de – On peut remarquer que l’entame n’indique pas qui de Nord ou de Sud possèderait les Gardes. A ce stade cela n’a pas d’importance car le squeeze est un squeeze « automatique » qui peut s’appliquer contre l’un ou l’autre des deux adversaires. Bien entendu on va le découvrir par la suite.
Entrées : Roi de en Est et As de en Ouest. On a besoin d’une Entrée en Ouest car avant de jouer la squeezante il faudra enlever l’As de et l’As de .
Notez que servant à communiquer 2 fois il faut qu’il y ait 3 cartes à de chaque côté.
Squeezante : 2 de .
Contraintes importantes : Pour que le 10 de puisse être une menace efficace il faut que l’opposant qui garde ait au moins DV 3ème ou la Dame (ou le Valet) 5ème, sinon les seraient gardés des 2 côtés ce qui rendrait ce squeeze irréalisable.
Cartes libres : Quand on va jouer les d’Ouest il faudra défausser 5 fois en Est. Pas de problème, on a 2 et 3 qui ne servent pas au squeeze. Quant à Ouest il n’a qu’une seule défausse sur l’As de assurée par le 3 de .

Le jeu

D’abord un rappel : Pour se simplifier la vie on doit jouer toutes les cartes maîtresses qui ne servent pas au squeeze proprement dit, avant de jouer la squeezante, sauf si cela doit entraîner la perte du contrat, bien entendu.
Dans le cas présent les 2 cartes maîtresses qu’il faut jouer avant la squeezante : l’As de et l’As de .

Ensuite …

On joue As et Roi de . Bonne nouvelle les sont 2-2. Maintenant on peut espérer le grand chelem si les conditions du squeeze sont réunies.
On enlève les cartes maîtresses qui ne servent plus : As de et As de sur lequel on défausse le 3 de .
On retourne au mort avec l’As de et on tire tous les restants (5). Le dernier est la squeezante sur laquelle Sud est condamné à affranchir soit la Dame de d’Ouest soit le 10 de d’Est.

Le diagramme de droite montre la position au moment où on va jouer la squeezante, le 2 de .
On voit que Sud va devoir défausser l’une de ses gardes et livrer ainsi la levée qui manquait au départ.


10

97

D
2
8

8

R10

R

DV

Je vous montre maintenant ce qui se passe si on joue les sans enlever l’As de et l’As de avant la squeezante à

DV
106

97

D2
2
A83
A
A8

R102

RV9

DV5

Ce diagramme vous montre la position au moment où l’on va jouer le 2 de

Sur le 2 de on défausse le 8 de , mais Sud doit défausser le 9 de sinon les sont affranchis.

On rentre en Est avec le Roi de pour jouer l’As de ♠. C’est l’As de qui devient alors la squeezante !
On peu aussi rentrer en main par l’As de et jouer ensuite l’As de , cela revient au même.

Si Sud défausse le Valet de on défausse le 8 de en Ouest, et on joue l’As de ce qui libère la Dame au mort ; l’As de sert
à remonter au mort pour la jouer.
Si Sud défausse , on défausse la Dame de . Les 8 de est libéré dès qu’on rejoue vers l’As.

Convenez que c’est plus efficace de suivre la règle que j’ai indiquée plus haut plutôt que d’imaginer que c’est l’As de qui va devenir la squeezante de ce chelem. Cela dit on voit tout l’intérêt de savoir comment les squeezes fonctionnent.

Cependant quelques fois il faut garder les 2 options ouvertes quand on n’a pas tous les éléments pour décider comment orienter le squeeze.

Voyons maintenant cette donne du point de vue de la défense

Nord n’a pas de problème de défausse : il ne doit garder temporairement que la Dame de .

Pour Sud c’est différent : il doit voir rapidement qu’il va être imparablement squeezé et qu’il faut si possible essayer de
tromper le déclarant en lui donnant l’impression qu’il n’a pas DV à mais seulement la Dame seconde en la défaussant sur les ! Le déclarant pourrait alors penser que le Valet est en Nord et que l’impasse fonctionne !
Sur les Sud doit donc d’abord défausser 1 et ensuite le 5 de et la Dame de . Le déclarant aura beaucoup de mal à imaginer que Sud a gardé un valet sec !
Une jolie ruse.

Quand il va jouer le 2 de , carte qui au départ servait de squeezante, je parierais bien qu’Il va changer son fusil d’épaule, défausser le 8 de et faire l’impasse à son grand désespoir !


10

97

D
2
8

8

R10
9
R

V

Morale de l’épisode

Connaître comment un squeeze fonctionne permet non seulement de trouver des levées que le « champ » ne cherchera pas, mais aussi, et c’est vraiment important, pouvoir trouver une défense quand c’est possible.

Je ne peux que vous recommander de faire l’effort de vous y intéresser. Ne dites pas « ce n’est pas pour moi ! ».

Il n’existe pas beaucoup de livres traitant des squeezes de façon un peu exhaustive. En France la référence c’est, depuis très longtemps, Bertrand Romanet. La librairie de « Le bridgeur » publie un livre de lui : « Tout le squeeze« . B.Romanet est très précis et très technique dans l’analyse qu’il fait des différents squeezes. Cependant je pense qu’il faut une autre approche pour se familiariser de façon concrète avec les squeezes.

Personnellement j’ai une approche très pratique de la question que des joueurs de clubs peuvent mettre à profit. Si vous voulez que je vous aide à devenir plus à l’aise avec les squeezes, contactez-moi en cliquant ici, nous en parlerons.