Chapitre 2 …

Comment le répondant fait-il sa 1ère réponse en LTC ?

Nous n’examinons ici que les réponses en LTC, sur une ouverture au palier de 1.

Règle de base : Tant qu’on n’a pas trouvé un fit on enchérit selon le système qu’on joue. Cela a 2 conséquences :
– Sans fit on évalue les mains en HLD.
– Dès qu’on a un fit on utilise le LTC sans tenir compte du tout du HLD.

Principe du LTC :
Sur une ouverture au palier de 1 (sauf 1) le répondant a 9 perdantes s’il fite directement au palier le plus bas, il en a 8 s’il saute un palier, et 7 s’il saute 2 paliers.
En conséquence le répondant fité qui a moins de 7 perdantes doit différer l’annonce du fit. Pour cela il annonce d’abord sa propre couleur en respectant les conventions du système qu’il joue. Au tour suivant il annonce le fit.

Sur une ouverture de 1 ce principe ne s’applique pratiquement qu’avec 8 et 9 perdantes dès lors qu’on ne peut pas raisonnablement répondre à SA. En effet l’enchère de 4 indiquant 7 perdantes, mais qui passe 3SA, n’est faite que dans le cas où l’on cherche spécifiquement le chelem à . Vous verrez des exemples de tout cela au chapitre concernant l’ouverture de 1.

Sur l’ouverture de 1 qui n’indique généralement pas une couleur spécialement jouable, vous verrez au chapitre correspondant comment on peut utiliser le LTC efficacement.

Exemple sur une ouverture de 1 :
passe = plus de 10 perdantes
2 = 9/10 perdantes. Attention, l’ouvreur devra tenir compte que la main peut avoir 10 perdantes !
3= 8 perdantes
4 = 7 perdantes
Avec moins de 7 perdantes on fait un fit différé.

Attention : Certaines mains avec 10 perdantes avec des Valets et des 10 peuvent être prises quand même en compte. En général c’est au 2ème tour, après le passe initial, qu’on indique un petit plus et le fit quand les enchères le permettent et que l’on veut défendre.

Différence entre une main forte en points H et une main forte en distribution

Rappel : Quand on a calculé le Ci, on le compare aux points H. La différence correspond à la correction qu’on doit appliquer au nombre de perdantes de base de la main.
Si Ci-H=-1 à 1, il n’y a pas de correction, le Ci est neutre.
Si Ci-H>1 on réduit le nombre de perdantes, le Ci est positif.
Si Ci-H<-1 on augmente le nombre de perdantes, le Ci est négatif.
Le tableau indiquant le niveau de correction est au chapitre 1. Il va, en plus ou en moins, de 0,5 à 1,5 perdante.

Examinons les 2 mains suivantes face à une ouverture de 1. Elles ont toutes les deux 7 perdantes de base et un beau fit .

(a)  V10432, -, A109832, 132
Cette main de distribution est faible en points H, mais on peut l’estimée à 14HLD. Classiquement on va conclure à 4. Sur l’enchère de 4 le partenaire avec 15HLD par exemple, aura sans doute du mal à évaluer s’il faut continuer vers le chelem ou non.

Examinons la 1ère réponse en LTC :
Je vais utiliser cet exemple pour expliquer un point qui peut paraître délicat : comment peut-on prendre en compte les 1/2 perdantes ? Voir les explications à la fin de l’article.

7 perdantes de base (3, 2, 2), 5H, et 7Ci, (7-5=2) soit un gain de 0,5 perdantes ce qui donne 6,5 perdantes après rectification (7-0,5).

Avec 7 perdantes on aurait donné le fit directement au palier de 4. Comme on en a 0,5 de moins on va différer le fit en annonçant d’abord la couleur secondaire. Ainsi le partenaire pourra utiliser l’information apportée par le LTC  : s’il a ouvert  avec 5 perdantes, voire 6, il pourra envisager le chelem indépendamment de ses points HLD. En effet avec un total de 12 perdantes entre les 2 mains on obtient bien le palier du chelem : 24-12= 12 levées théoriques..

O

E

1

2

3

4

p

 

Exemple d’enchères LTC pour la main (a) :
2 : Le répondant va différer le fit. Pour l’instant il indique ses ♦ et une main de 11+ points.
3 : Naturel. Mais dans le système dénie 6 cartes à .
4 : Fit différé : « J’ai 6 perdantes ». Avec 5,5 perdantes ou moins Est aurait annoncé 3.
p : Ouest passe avec 7 perdantes.  (7+6=13 donc 24-13=11 levées).

(b)   A876, R5, AD76, 876
Cette distribution est délicate à enchérir car on sait qu’on va demander la manche mais il se peut aussi qu’on puisse rechercher un chelem.
En LTC on compte 7 perdantes de base et un Ci positif de 16,5 contre 13H, soit 1/2 perdante de moins, donc 6,5 perdantes après rectification. Comme on a moins de 7 perdantes on ne donne pas le fit de suite, mais en différé.

O

E

1

2

3

3

4SA

 

Exemple d’enchères LTC pour la main (b) :
2 : Le répondant est fité mais va le différer. Pour l’instant il indique ses ♦ et une main de 11+ points.
3 : Naturel. Mais dans le système dénie 6cartes à .
3 : Fit différé : « J’ai moins de 7 perdantes ».
4SA : L’ouvreur a moins de 7 perdantes, il cherche le chelem.

En cliquant sur le lien ci-dessous vous ouvrirez un fichier PDF dans une nouvelle fenêtre, avec 9 exemples détaillés.

Exemples (cliquez)

Comment prendre en compte les 1/2 perdantes

Pour la main (b) si le répondant annonce 4♠ il indique que le nombre de perdantes est exact. En revanche s’il annonce 3 c’est qu’il a moins de 7 perdantes mais que le gain en perdante peut n’être que de 1/2 perdante ! Cette information est importante car l’ouvreur peut lui aussi avoir ouvert avec 6,5 perdantes, auquel cas le contrat pourrait se situer non plus au palier de la manche mais à celui du chelem. Ce qui veut dire que si l’ouvreur ne conclut pas ensuite, lui-même, à la manche c’est qu’il recherche le chelem.

Chapitre précédant ; LTC (1)

Chapitre suivant ; LTC (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.